MENU

5e édition
Meeting Aérien
21 & 22 septembre 2024
Aéroport Sud de France Carcassonne

UTVA 66

L’avion UTVA 66 de Bertrand Joffre, basé à Muret-Lherm, près de Toulouse, est le seul exemplaire de ce type à voler en France.

UTVA est un constructeur aéronautique serbe, basé à proximité de Belgrade. L’entreprise fut créée en 1937 à Zemun et a produit plus de 900 avions. L’UTVA-66 est un avion monomoteur léger, muni d’ailes hautes contreventées, d’un train d’atterrissage classique fixe et pouvant transporter jusqu’à trois passagers. Après avoir mis au point son modèle 60, UTVA reçoit en 1965 une demande des forces armées yougoslaves pour un nouvel appareil conçu sur les mêmes bases, afin de remplacer ses Ikarus « Kurir ». UTVA étudie la possibilité de remotoriser son UTVA 60, mais développe un nouvel appareil tout en gardant une partie des éléments de sa cellule.

Le nouvel appareil est spécifiquement militaire, avec de nouvelles exigences fixées par la force aérienne yougoslave. Quatre prototypes sont construits afin de réaliser rapidement les essais statiques avant le premier vol, fin 1966. Les essais, statiques et en vol, sont satisfaisants. La production débute et les premiers appareils sont livrés à la force aérienne yougoslave en 1968.

Le fuselage de l’UTVA 66 est de fabrication semi-monocoque entièrement métallique. Sa cabine spacieuse permet le transport de trois passagers, ou de deux blessés sur civières et un médecin selon la version. La propulsion est assurée par un Lycoming GSO-480-B1J6 (344 chevaux), de 253k W au décollage et 238 kW en continu, actionnant une hélice métallique tripale Hartzell à pas variable. Les empennages sont de conception classique. Les ailes hautes contreventées ont une forme rectangulaire sur la première partie, puis trapézoïdale vers les extrémités. Elles permettent une bonne visibilité et leurs longerons contiennent des réservoirs de carburants. Le train d’atterrissage, de type classique, est muni de roues équipées de pneus à basse pression et de frein hydrauliques. Les jambes du train principal, qui sont profilées pour améliorer l’aérodynamisme, sont également munies d’un système d’amortisseur, de même que la roulette de queue.

Livrée en 1972, une version hydravion de l’appareil, désignée UTVA 66H, est équipée de flotteurs à la place des roues, pour se poser sur des plans d’eau. L’installation de ces flotteurs prend environ 2 heures.

Utilisé pendant la guerre de Bosnie

Au total, environ 90 UTVA 66 (130 selon d’autres sources, mais qui comptent peut-être également les UTVA 56 et 60) ont été construits. Ils n’ont été utilisés militairement qu’en Yougoslavie, pour des missions de liaison, d’entrainement, d’observation et de transport. Après la guerre de Bosnie-Herzégovine (1992-1995) et suite aux accords de Dayton exigeant un quota maximum d’avions en service au sein des forces armées des différents états de l’ex-Yougoslavie, ils sont retirés du service entre 1995 et 1999. La plupart sont rachetés par des privés et sont utilisés pour le loisir ou le transport de parachutistes dans de nombreux pays.

Les anciens pays utilisateurs sont la Bosnie-Herzégovine, la Croatie, la Macédoine et l’ex-Yougoslavie. 

Tout le plateau aérien