MENU

5e édition
Meeting Aérien
21 & 22 septembre 2024
Aéroport Sud de France Carcassonne

CAP 10-B

Lors du meeting de Carcassonne, Julie Quèbre sera aux commandes d’un Cap 10 pour faire une démonstration de voltige de base. Ce sera la seule femme pilote de démonstration lors du meeting aérien Des étoiles et des ailes 2024.
Julie Quèbre est pilote de démonstration voltige sur CAP10BK. Cet avion biplace de 180 chevaux, construit par la société Mudry/Robin, est utilisé pour l’apprentissage, le perfectionnement et la compétition de voltige aérienne. Julie, ingénieure aéronautique chez Thales, à Mérignac, près de Bordeaux, et pilote privée, voltige à l’aéroclub d’Arcachon. Elle présentera les figures de bases de la voltige de premier et second cycle, lors de ses évolutions : boucle, renversement, avalanche… En plus des démonstrations en meeting, elle participe à des compétitions de voltige. Elle est désormais dans la troisième catégorie biplace (Promotion). C’est une ancienne élève des écoles d’ingénieurs aéronautiques toulousaines, ISAE-SUPAERO, ENAC et de l’école de l’Air.
Le CAP 10 est un avion de voltige aérienne construit par Apex Aviation puis Robin Aircraft. C’est un appareil deux places côte à côte dont l’histoire a débuté dans les années 1970 avec la longue lignée des avions Mudry, les CAP 20, CAP 20L et CAP 21, CAP 230, CAP 231, CAP 231EX, et CAP 232. Cet appareil, largement répandu dans le monde, est utilisé dans de nombreux aéroclubs et associations privées. Il a été utilisé par l’armée de l’Air et la Marine Nationale pour la formation initiale de ses pilotes.
Sous la Tour Eiffel et l’Arc de Triomphe
Le CAP 10 est un dérivé des Piel Super Emeraude des années 1960, pour créer un appareil moderne de voltige en France à une période où la voltige mondiale était largement dominée par les Américains et les pays de l’Est. Le premier prototype baptisé CP100 est détruit dans un accident mortel. Jacques Gomy, le chef pilote du centre de Beynes, également entraîneur de l’équipe de France de vol à voile, avait invité Gérard Verette, à essayer l’appareil à la veille de son convoyage à Istres pour les vols de certification au Centre d’essais en vol (CEV). Les deux hommes ont offert une époustouflante démonstration de voltige aérienne à la verticale du terrain. Mais ils ont hélas largement dépassé le domaine de vol de l’avion et l’ont payé de leur vie.
Le prototype suivant est baptisé CAP 10 pour « Constructions Aéronautiques Parisiennesé. Un nom qui ne sera jamais porté par la compagnie, désormais appelée Avions Mudry et Compagnie à la suite de son déménagement sur l’aérodrome de Bernay en Normandie. Le patron et ingénieur français Auguste Mudry (décédé en 2006) était son fabricant initial.
La production a commencé au début des années 1970. Dès sa mise en service, plusieurs exemplaires sont utilisés par l’Équipe de voltige de l’Armée de l’air (EVA puis EVAA) pour l’entraînement et la démonstration. Il y resteront en service jusqu’en 2005.
Le CAP 10B a été construit à 282 exemplaires. Le CAP 10C a été produit jusqu’en 2010. Le CAP 10C NG6 est produit par Robin Aircraft depuis 2021.
Le CAP 10 B est un avion entièrement en bois, les ailes et surfaces à l’arrière sont entièrement recouvertes de contreplaqué. Le moteur du Cap 10 est un Lycoming 4 cylindres à plat à injection de 360 pouces cubes (environ 5 900 cm3) version sportive d’un moteur de série que l’on trouve sur les avions de tourisme de type DR400 ou PA28. Il est équipé d’un système d’injection alimenté pour le vol dos. La lubrification par système Christen est également adaptée au vol dos. De fait, la seule limite en vol inversé est celle du pilote.
À partir de 2002, le CAP 10 B a évolué en CAP 10C avec l’adoption d’un longeron doublé de lames en carbone en lieu et place du bois. Cette nouvelle aile lui permet un taux de roulis plus important (180 degrés par seconde contre 120 précédemment) et surtout, permet une plus grande marge de manœuvre et de sécurité en voltige. Cependant, cette évolution a modifié le comportement de base de l’avion. L’aile ‘C’ est montée sur les avions neufs de série et a été vendue en pièce de réparation / amélioration pour les avions sortis d’usine avec une aile en bois. Une grande partie des CAP10 a été modifiée dans le courant de la décennie.
Facteurs de charge autorisés : +6 g / – 4,5 g pour le CAP 10C et le CAP 10B à sa création, mais les CAP 10B sont limités à +5 g (+4,3 à deux pilotes) / -3,5 g depuis la fin des années 1990.
Une modification certifiée appelée « BK » permet aux CAP10B qui ont l’aile d’origine de retrouver les valeurs de facteurs de charge originels tout en conservant les qualités de vol reconnues du modèle original. Mais elle nécessite le démontage et la modification de l’aile en atelier agréé. C’est ce modèle que va utiliser Julie Quèbre.
Pour la petite histoire, c’est sur un Cap-10B, déclaré volé à l’aéroclub de Lognes, qu’un pilote non identifié est passé sous l’Arc de triomphe et la Tour Eiffel, le 11 août 1991 !

Tout le plateau aérien