MENU

5e édition
Meeting Aérien
21 & 22 septembre 2024
Aéroport Sud de France Carcassonne

BARON 58

Présentation du Baron 58

Lors du meeting aérien de Carcassonne, Mikaël Brageot sera aux commandes durant deux jours de son Baron 58 Voltige. Mikaël Brageot, 36 ans, est un pilote de vol acrobatique français originaire du Lot-et-Garonne. Il a pris ses premiers cours de pilotage à 11 ans. Champion d’Europe de Voltige, pilote à très haute vitesse, il a participé à la Red Bull Air Race, championnat du monde de course aérienne parrainé par la Fédération aéronautique internationale. En contre-la-montre, à basse altitude (moins de 20 mètres), les pilotes doivent aller le plus vite possible, parfois à 350 km/heure sur des slaloms aériens, matérialisés par des plots en tissu gonflés d’air. Un spectacle impressionnant, à couper le souffle. Mikaël Brageot a été le plus jeune pilote à voler pour l’équipe française des acrobaties aériennes nationales et a remporté les championnats d’Europe.

Avec son Beechcraft 55 Baron, un bimoteur d’affaires américain, Mikaël Brageot propose depuis deux ans un numéro de voltige inédit… en France. Il a passé deux ans à mettre au point son exigeant projet, à transformer un avion emblématique des années 1960 pour en faire une vedette de meeting. Le prototype a pris son envol en février 1960, propulsé par deux Continental de 260 ch. Parmi les différentes versions, le Model 55 a été produit à 3.714 exemplaires entre 1960 et 1969 avant de laisser place au Model 58.

Mika Brageot a commencé par des échanges avec la Direction générale de l’Aviation civile (DGAC) pour une étude préliminaire et le choix du Beech Baron suite aux procédures en voltige déjà connues, aux USA, et l’évacuation possible par l’extrados d’aile.

La DGAC s’est appuyée sur l’expertise de DGA-Essais en vol (à Istres) avec quelques modifications mineures, sans rien toucher à la structure : accéléromètres sur le tableau de bord avec enregistreur des facteurs de charge, harnais 5-points, siège adapté pour recevoir le parachute de sécurité. Un dossier de calcul a été réalisé par Air Projet (Dijon-Darois) en prenant en compte des marges de sécurité accrues, via la diminution de la masse de l’appareil en évolution, permettant ainsi d’aller jusqu’à 4,9 g.

Istres a accueilli un programme d’essais en vol mené par le pilote Anthony Renoult et l’ingénieur Marc Chevallier. En 17 heures de vol, tous les cas de pannes possibles ont été passés en revue, dont évidemment la panne d’un moteur, le moteur gauche étant le moteur “critique” sur ce type de bimoteur, surtout au départ d’une boucle, quand la trajectoire est proche de la verticale et la vitesse en forte régression. Les vitesses maximales et minimales d’entrée des figures de voltige ont été déterminées pour mettre au point un programme, comprenant boucles, tonneaux, retournements, rétablissements tombés, etc. L’ensemble du programme se tourne avec 3,5 à 3,6 g à l’accéléromètre.

Des systèmes de fumigènes ont été ajoutés par Air Projet, Adrien Paviot a décoré le bimoteur et  l’atelier Aerostyll l’a peint. Mikaël Brageot offre une séquence de voltige effectuée en musique, qui a ravi le public des quelques meetings auxquels il a participé. Au tour des spectateurs de Carcassonne d’en profiter, les 21 et 22 septembre !

Motorisation
Moteur 2x Continental IO-520-C
Puissance 2x 285 ch
Dimensions
Envergure 11,53 m
Longueur 8,61 m
Hauteur 2,92 m
Surface alaire 18,5 m2
Masses
Masse à vide 1 372 kg
Masse maximum 2 405 kg
Performances
Vitesse de croisière 370 km/h
Vitesse de croisière maximale 390 km/h
Plafond 6 370 m
Vitesse ascensionnelle 8,5 m/s
Distance franchissable 1 840 km

 

Tout le plateau aérien